Vous voulez investir dans le vin ? Ces deux intermédiaires pourraient vous aider

Pour ceux qui voudraient se lancer, voici les principales règles à connaître. Il faut acheter des bouteilles de différents millésimes « pour lisser les risques, car certains prennent plus de temps à se valoriser que d’autres », conseille Dorothée Berny, responsable marketing & communication de U’Wine.

Les moins connaisseurs ou ceux qui n’ont pas de cave à disposition, peuvent privilégier les intermédiaires qui gèrent l’investissement de A à Z. Pour autant, comme pour tout placement atypique, il faut être extrêmement vigilant avant de vous lancer avec ce type d’acteurs. « Il faut bien vérifier que le placement proposé est enregistré sur la liste blanche des offres en biens divers tenue par l’AMF », prévient Claire Castaner, directrice des relations avec les épargnants du gendarme des marchés financiers.

Avant de vous lancer, il faut bien avoir à l’esprit que l’achat de bouteilles de vin à titre de placement « s’inscrit dans une démarche de diversification patrimoniale, mais aussi dans une démarche d’investissement plaisir. Si la valorisation des bouteilles n’est finalement pas bonne, l’investisseur peut tout simplement décider de les boire », signale Dorothée Berny.

Lire l’article >

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer