Le Crédit, premier pilier de la gestion de patrimoine !

Souvent, le premier réflexe de l’investisseur est de faire un apport initial suffisamment important pour obtenir un crédit de courte durée, surtout pour sa résidence principale. Cela a pour conséquence majeure de vider ses réserves de liquidités et d’utiliser la quasi-intégralité, voire la totalité, de la capacité d’endettement de l’investisseur.

Dans ces conditions, en cas de changement de résidence principale avant la fin du prêt (soit la majorité des cas dans les grandes métropoles), l’investisseur n’aura que rarement assez de trésorerie ne serait-ce que pour signer la promesse ou le contrat de réservation. Par ailleurs, pour obtenir son financement, il devra le plus souvent être déjà sous promesse de vente de son ancien bien.

« Emprunter sur vingt-cinq ans coûte plus cher que sur dix ans mais vous dopez votre pouvoir d’achat immobilier et cela vous permet d’acheter plus grand.»

Lire l’article >

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer