Malraux et Déficits fonciers : grands gagnants de l’année blanche

Une analyse signé Stéphane Gianoli, président de Financière Magellan. A partir du 1er janvier 2019, nous
paierons nos impôts au fur et à mesure que nous percevrons nos revenus, c’est le « prélèvement à la source »,
au lieu de les payer, comme nous en avons l’habitude, sur les revenus de l’année précédente, avec 1 an
de décalage.

Dans la pratique, nous ne changerons pourtant pas nos habitudes : nous déclarerons, en mai 2019, nos
revenus de l’année 2018 et nous recevrons notre avis d’imposition en septembre 2019, sur lequel l’impôt
à payer sera calculé selon les règles habituelles. Mais, et c’est cela l’année blanche, cet impôt sera fort
heureusement annulé par un crédit d’impôt, le « CIMR » (Crédit d’Impôt de Modernisation du Recouvrement).